TCMH - Tennis Club Municipal du Havre - Tennis Le Havre

TCMH - Tennis Club Municipal du Havre - Tennis Le Havre

Historique

1989-90 : DES DEBUTS FLAMBOYANTS
Les premiers échanges de l’Open du Havre ont eu lieu sur les courts du HAC Tennis le 2 décembre 1989. Suite à d’excellents contacts avec Gilbert YSERN, alors respon-sable de la compétition à la Fédération Française de Tennis, et grâce aux encoura-gements de François JAUFFRET, Michel RUIZ propose au Président du HAC Tennis Serge STEPOWSKI de monter un tournoi international féminin dans la catégorie 10 000$ ; sa réponse :  » vas-y, fais-le ! ». Nathalie HERREMAN, alors N°7 française et 35 à la WTA, issue du club, décide de nous aider en amenant des joueuses dont Ca-therine SUIRE, alors N° 5 française et 52 à la WTA, et 8 autres joueuses de première série française. Et c’est devant 1100 spectateurs que Nathalie gagne la première édition de  » son  » tournoi. Devant un tel succès, et encouragé par Jean BRECHON, Président de la Ligue de Normandie, il est décidé de passer à la catégorie au-dessus : 25 000$. Mais un nouveau président est élu au HAC, et celui-ci refuse de pour-suivre l’aventure.

Pierre BISCH, adjoint aux sports à la Ville du Havre, contacte Max LALOUETTE, président du Tennis Club Municipal du Havre. Le club accepte de recevoir le 2ème Open du Havre. Le 1er décembre 1990, Nathalie HERREMAN revient pour défendre son titre. Mais elle est battue en finale par sa copine Nathalie HOUSSET devant 1200 spectateurs déçus mais ravis du spectacle. Tableau très relevé car on y voit Julie HA-LARD (FRA, WTA 7 en 2000), Sandrine TES-TUD (FRA, WTA 9 en 2000) et Alexandra FUSAI (FRA, WTA 39 en 1998) toute deux vainqueurs de la Fed Cup en 1997 asso-ciées à Nathalie TAUZIAT et Mary PIERCE. La réputation du Havre comme tournoi très relevé est née. Elle perdure encore.

1990-1993 : ET VOILA AMELIE MAURESMO
Les tournois de 1990 à 1993 sont des ITF 25000$. En 1991, on note la première participation de Sarah PITKOWSKI (WTA 29 en 1999), et la présence de Nathalie TAUZIAT comme marraine du tournoi. En 1992, Sarah bat Irina SPIRLEA (ROU, WTA 7 en 1997) en demi-finale, mais perd en finale contre Ruxandra DRAGOMIR (ROU, WTA 15 et ¼ finaliste à Roland-Garros en 1997). En 1993, Gail LOVERA, professeur à l’INSEP, nous amène deux petites jeunes de 15 ans : Émilie LOIT et … Amélie MAU-RESMO. Elles sont encore un peu tendres, et c’est la tchécoslovaque Ludmila RICH-TEROVA (WTA 62 en 1996) qui l’emporte. Julie HALARD est marraine du tournoi.

1994-1998 : DES ECONOMIES…ET DU BEAU JEU !
À partir de 1994, on repasse à 10 000$, n’ayant jamais réussi à boucler le budget des 25 000$. Pour le 6ème Open du Havre, nous voyons venir Nathalie DECHY (WTA 11 en 2006), qui rend les armes en quart, en 1995 Émilie LOIT (WTA 27 en 2004) est battue en finale par la tunisienne Sélima SFAR, et en 1996 nous avons deux françaises en finale : Édith NUNES bat Emma-nuelle CURUTCHET. En 1997, une petite française passe un tour du grand tableau : Stéphanie FORETZ (WTA 62 en 2003) ; elle sera championne de France 17-18 ans en 1998 et championne d’Europe l’année sui-vante. Mais surtout, elle remporte en 1998 le 10ème Open du Havre, qui voit égale-ment la première participation de Julie COIN (WTA 60 en 2009).


1999-2003 : MARION BARTOLI ENTRE EN SCENE
Le 11ème Open du Havre voit une française échouer en finale ; Virginie RAZZANO (WTA 16 en 2009) est battue par l’italienne Valentina SASSI. Mais elle avait battu au premier tour une toute jeune … Marion BARTOLI (WTA 7 en 2012) ! En 2000, c’est l’italienne Elisa VILLA qui l’emporte face à sa compa-triote Nathalie VIERIN. Afflux de joueuses en 2001 pour notre 13ème édition : 50 filles pour 32 places ! C’est une finale russe. Maria KONDRATIEVA l’emporte sur Oxana KARYSHKOVA. L’édition 2002 est Belge : Gaëlle TATON qui s’impose contre notre représentante, Virginie PICHET. Encore trop de joueuses en 2003 (53 pour 48 places). Mais notre 15ème Open du Havre explose le niveau de sa tête de série avec la venue de Marta MARRERO (WTA 47 en 2004) puisque l’espagnole pointe à la 109ème place mondiale ! Elle gagne bien entendu le tournoi.


2004-2008 : LA NOUVELLE VAGUE
Les spectateurs du 16ème Open du Havre repèrent une jeune française de 14 ans, Alizé CORNET (WTA 11 en 2009), qui ne s’avoue battue qu’en quart de finale face à la future vainqueur, sa compatriote Mayline ANDRIEUX. Celle-ci gagne également le double associée à Kildine CHEVALIER. Laura THORPE s’extirpe des qualifs, mais s’arrête là. Pour sa cinquième participation au Havre en 2005, la française Émilie BACQUET, 21 ans, atteint la finale du simple et du double. Hélas, elle chute dans les deux épreuves. Et en 2006, pour sa sixième participation au Havre, la française Karla MRAZ va au bout et s’offre son premier trophée profession-nel. En finale, elle bat la jeune allemande de 16 ans Sabrina ALLAUT. Cette année-là, pre-mière participation de la jeune (14 ans) nor-mande Manon ARCANGIOLI.


2009-2010 : LA VOLONTE BULGARE
La bulgare Elitsa KOSTOVA (WTA 141 en 2011) revient pour la troisième année con-sécutive. Elle était 824 mondiale à 16 ans en 2007, 432 en 2008, 286 cette année, ce qui lui vaut la tête de série N°1.Elle voulait gagner son premier tournoi au Havre qu’elle aime: elle l’a fait ! Elle est maintenant WTA 142. Bon parcours de Nathalie PIQUION. En 2010, la française Céline GUESQUIERE (19 ans) échoue en finale face à la roumaine Laura-Iona ANDREI, qui, comme KOSTOVA l’an passé, remporte le trophée havrais à sa troisième tentative. Mais Céline remporte le double associée à une autre française, An-dréa KA.
En 2011, pas de tournoi. En effet, la Fédération Française de Tennis souhaite que notre tournoi soit déplacé en mars, à cause de deux autres tournois de même catégorie et de même surface. Le 23ème Open du Havre est décalé de novembre 2011 à mars

2012 : SOLEIL… 2013 NEIGE…
Grande nouveauté due au changement de date : le soleil ! La française Myrtille GEORGES, gagne simple et double, La révélation est la jeune (17 ans) belge Ysaline BONAVENTURE (WTA 146 en septembre 2015) qui atteint la finale. Parmi les jeunes françaises, nous avons remarqué Estelle CASCINO, 16 ans et déjà – 30 au classement national. Après le soleil, l’invitée surprise du millésime 2013 est … la neige! C’est la russe Daria SALNIKOVA, qui l’emporte face à l’ita-lienne Giulia PAIRONE,

2014 : NOS 25 BOUGIES !
L’Open du Havre fête ses 25 ans et la sortie du rouge du budget. 20 ans pour combler le trou des 5 premières éditions ! C’est aussi l’occasion pour Michel RUIZ de passer la main, et d’offrir au TCMH un tournoi bien rôdé, bien installé dans le calendrier inter-national. L’équipe d’origine demeure, et intègre la nouvelle équipe menée par Guil-laume MEZANGER. Comme l’an passé, une italienne, Martina COLMEGNA, arrive en finale; issues des qualifications, elle s’incline face à l’espagnole Yvonne CAVALLE REIMERS. Bon parcours de la régionale de l’étape, Manon ARCANGIOLI, battue en demi-finale par la future lauréate, après avoir éliminé Jade SUVRIJN, classée 120 places au-dessus d’elle ! En double la bulgare Isabel-la SHINIKOVA, remporte l’épreuve associée à l’ukrainienne Alyona SOTNIKOVA.


2015-2016 : L’Italie à l’honneur
L’Italie au sommet pour la 26ème édition du tournoi, avec Alice MATTEUCCI (WTA 433) tête de série N°6 (photo ci-dessus), qui bat en finale Cindy BURGER (NED, WTA 239), tête de série N°2, au terme d’un match dis-puté en 3 sets, et après avoir éliminé la tête de série N°3, Ekaterina GORGODZE (Géorgie, WTA 319) en quart de finale et la tête de série N° 1, Élise MARTENS (BEL, WTA 221) en demi-finale. Bon parcours de deux normandes qui ont joué deux tours du tableau final après être sorties des qualifica-tions: Valentine BACHER de Cherbourg et Kinnie LAISNE.
En 2016 le tournoi passe à 15000$ et c’est au tour d’une autre italienne, Martina DI GIUSEPPE de s’imposer sur la terre battue du TCMH. Classée 555 à la WTA, elle bat en finale Sophie OYEN (BEL, WTA 473), tête de série N°7, au terme d’un match en 2 sets, et après avoir éliminé la tête de série N°2, Georgina GARCIA-PEREZ (ESP, WTA 289) en quart de finale et la tête de série N° 3, Elyne BOEYKENS (BEL, WTA 347) en demi-finale. Beau parcours de la française Jessica PON-CHET (WTA 810), sortie de qualifications et battue au second tour par la tête de série N°4, Katrinka VON DEICHMANN (LIE, WTA 383).

2017 : FINALE 100% FRANCAISE
Après 2 années de domination italienne, une française remporte le 28ème Open du Havre. 5 ans après Myrtille GEORGES, der-nière française à avoir remporté l’Open du Havre, Marine PARTAUD (WTA 626) originaire de Poitiers, bat une autre française en finale, Priscilla HEISE (WTA 702) au terme d’un match en 2 sets 6-1 7-5. Soulignons le beau parcours de Inès IBBOU (ALG), sortie des qualifications et battue sur abandon au 2ème tour du tableau final.
Chez les jeunes, le public a apprécié le match opposant les françaises Giulia MORLET, tout juste 15 ans, à Marie MATTEL, de deux ans son ainée. La cadette s’est imposée au bout du suspense 4/6 7/6(5) 6/4. On la reverra sûrement! À noter que grâce à cette victoire, Giulia obtiendra son premier classement WTA. Enfin, on a remarqué la polonaise Iga SWIATEK, 16 ans, qui a un bon potentiel de progression.
En double, les belges, Elyne BOEYKENS et Kimberley ZIMMERMANN remportent la finale 7-6 6-3 contre Fatma AL NABHANI, du Sultanat d’Oman, associée à la roumaine Daiana NEGREANU.

2018 : ANNEE ITALIENNE
72 participantes, 14 nations représentées, dont pour la première fois le Canada
Fait exceptionnel, les deux finalistes de l’édition précédente reviennent. Et si Priscilla HEISE disparait dès le deuxième tour, Ma-rine PARTAUD se présente en finale avec la ferme intention de « bisser ». C’était sans compter sur l’italienne Angelica MORATELLI. Déjà vainqueur de l’américaine Chiara SCHOLL, notre tête de série N°1, en quart de finale et de la suédoise Marina YUDANOV en demi, Angelica se bat pour finir par l’emporter au bout de deux heures et demi d’un très beau match sur le score de 5/7 6/1 6/4.
Nous avons eu la chance de voir beaucoup de rencontres accrochées, et de bonne qualité, notamment avec la lithuanienne Diana MARCINKEVICA et l’allemande Nathalie PROESE. Même si nos bénévoles en charge de la restauration ont dû quelque fois attendre 23h30 pour servir les derniers repas !
Chez les jeunes, nous avons remarqué la normande Alice ROBBE, 17 ans, qui perd au tie-break du 3ème set après avoir mené 5/1 ; on la reverra l’an prochain avec un peu plus d’expérience. La toute jeune lyonnaise, pas encore 15 ans, Elsa JACQUEMOT fait hon-neur à sa wild card en passant le premier tour, mais perd en 3 sets le tour suivant. Tout comme Aubane GROGUET, 16 ans, autre wild card à passer un tour. Et puis la belge Justine PYSSON, 17 ans également, qui sort des qualifications, et réalise un très beau match contre la lithuanienne tête de série N°2, battue sur le score de 2/6 6/1 7/5. Inscrite à l’académie Kim CLIJSTER comme Elise MERTENS, suivra-t-elle les pas de son ainée ?
L’Open du Havre est vraiment un tournoi familial puisque nous avions les soeurs belges CHANTRAINE (Elisabeth et Catherine) et MEERS (Luna et Zoï), les soeurs françaises MAZZONI (Emma et Juliette) et THEBAULT (Cassandre et Esther), et même les jumelles allemandes MORDERGER (Yana et Tayisiya) !

2020 : Édition annulée à cause du covid-19

2021 : UNE ITALIENNE ENCORE !
Les matchs se sont déroulés à huis-clos à cause du covid-19 mais l’Open a été retransmis sur internet via Facebook grâce à une société privée pour un réultat au delà de nos espérances (+ de 12000 personnes ont vu un match en une semaine !)

31e open du havre

RDV SUR FACEBOOK !

RDV SUR INSTAGRAM !